• DRÔLE de NOM

    En arrivant dans le village devenu le nôtre au fil du temps nous avons été très surpris d’entendre notre voisine Léa « aller à l’herbe à lapins » à « Piquefesses » drôle de nom……!Et Léa dans son langage auquel je ne changerais rien nous conta:

    « Autrefois dans un temps ben avant celui là y ‘avait plein d’palisses(haies) des coins cachés. Tonin un gars du pays c’te soirée là cherchait une de ses « taures »(génisse) qui s’était perdue pas loin des marais..Et que j’te cherche , que j’t’appelle : »té té té viens ma belle , viens ma Roussotte où c’est qu’t’es cré b… » tout en marchant de droite de gauche tant et si bien qu’à un moment v’là t’y pas qui s’prend les pieds dans une souche , se retourne pour s’agripper à un baliveau et vlan s’retrouve à cul plat dans une belle « bouillée » d’orties ; ben sûr l’avait sa culotte mais en tombant un fil de fer enchevêtré dans la palisse a déchiré celle là..au bon endroit si j’peux dire..

    Y rigolait pas l’pauve gars ! S’est relevé tant ben que mal en s’appuyant sur le sol couvert d’orties…

    J’vous dit pas ,ça fait un mal de chien ces méchantes là..!

    L’est r’venu par les sentiers à travers champs sous la lune en s’frottant tantôt les mains , tantôt les fesses , tout en incendiant l’Bon Dieu et tous les saints qui auraient ben dû l’prévenir de c‘t‘aventure, se hâtant de rentrer chez lui , sans avoir r’trouvé sa « taure »…. Enfin tant bien que mal il arrive au coin de sa ferme et là que voit il j’ vous le donne en mille ? Roussotte entrain de brouter les roses trémières d’la patronne !Comment était elle arrivée on l’a jamais su ben évidemment..

    La mésaventure de Tonin à fait le tour du village et des environs bien qui s’en soit pas vanté..mais l’braconnier du coin a tout vu lui et a pas manqué l’soir au bistrot de la raconter!

    Et voilà comment un coin couvert d’orties caché derrière une palisse …pardon une haie à prit le nom de « Piquefesses »!

    Il y en a bien d’autre que je vous conterais si vous le permettez une autre fois dans le langage de Léa si cela ne vous dérange pas !

    Voir en plus grand


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril 2006 à 17:10
    Des histoires
    Comme ça, chaque village en a. Par chez moi en plus,on les raconte en patois. Pour dire que je n'y comprends rien...:)
    2
    Samedi 8 Avril 2006 à 17:26
    c'est
    pour ça que j'ai arrangé le langage de Léa qui parlait le patois "ben d'cheux nous" j'espère que ce n(est pas trop difficile à comprendre..a+++bon dimanche
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :